• Français
  • English
  • >

    Son histoire

    Le” Moulin du Denacre” fait partie d’un ensemble de quatre moulins semés le long du Denacre. Ce ruisseau de quelques kilomètres de long rejoint le Wimereux avant de retrouver la Manche.

    Quelques points sur l’histoire du IIIe Moulin :

    Un premier moulin ancien existait déjà au début du 18ème siècle, il était petit et en mauvais état. L’actuel (dans sa dimension) a été réalisé dès 1777 pour être achevé en 1780. Le Denacre a été canalisé au delà et en deçà de la chute (cascade), créée à cette époque.

    Les constructions ont solidement été réalisées avec des pierres de la carrière de Marquise. Elles comprenaient le moulin proprement dit, adossé à la cascade qui alimentait en eau la roue à aube en bois. La meunerie se trouvait dans le prolongement, composée de grosses meules en pierre pour moudre le blé. L’habitation du meunier (grande construction carrée) était composée d’une boulangerie munie d’un grand four à pain chauffé au bois, dans la cave voutée qui donne sur la rivière. Le four est toujours là.

    ANCIENNE CARTE POSTALEAu-dessus, l’appartement du meunier comprenait deux niveaux. Sous le toit, en pointe de diamant, le dernier niveau servait de grenier à blé. Les sacs étaient hissés à la poulie, de la porte qui s’ouvrait sur la cour. La boulangerie alimentait partiellement le village de Wimille en pain. Cette activité a duré jusqu’en 1850. D’autres techniques le rendirent obsolète, et la partie meunerie a été démontée pour utiliser les pierres pour d’autres constructions.

    Depuis, cette habitation est devenue une métairie. Une étable (encore présente) avec quelques vaches, quelques surfaces de terre et un jardin permettaient à une grande famille d’y vivre, jusqu’en 1950. Puis l’habitation seule servit à loger un résidant travaillant en boulonnais jusqu’aux années 1985.

    MOULIN EN RUINE copie

    Vacant peu de temps, il fut la proie de délinquants de la région qui l’occupèrent et le brulèrent. La ruine se détériorât jusqu’en 2008 quand sa reconstruction et transformation en logement de tourisme furent entreprises.

    Ecoutez bien… ses murs parlent encore…